ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Centre de Linguistique Théorique et Appliquée  
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Contact

QU'EST-CE QU'EST LE CELTA ?

Historique 
 
L’idée de créer un centre de linguistique au sein de la faculté des Lettres au Zaïre /Congo est l’œuvre de M. V.Y. MUDIMBE, ancien professeur à l’ex-Université Lovanium de Kinshasa et à l’Université Nationale du Zaïre, Campus de Lubumbashi. Le principe de la création du CELTA, Centre de Linguistique Théorique et Appliquée, fut admis lors de la réunion du Conseil de département de philologie romane tenue le 15 décembre 1970. Mais ce n’est qu’en février 1971 que le CELTA a pris corps après l’aval des autorités de l’Université.  
 
Trois grandes étapes marquent l’évolution historique du CELTA :  
- centre facultaire de recherches : 1971-1974; 
- projet de coopération franco-zaïrois : 1974-1990; 
- service spécialisé de l’enseignement supérieur et universitaire : de 1990 à ce jour. 
 
1° Centre facultaire de recherches  
 
De février 1971 à février 1974, le CELTA fonctionne sous la tutelle de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ex-Université Lovanium de Kinshasa (février-octobre 1971) et de la nouvelle Faculté des Lettres issue de la fusion des trois Facultés des universités de Lovanium (Kinshasa), de l’Université Officielle du Congo (Lubumbashi) et de l’Université Libre du Congo (Kisangani). Toutes ces facultés seront transférées et fusionnées en une seule dans la nouvelle Université Nationale du Zaïre (UNAZA), Campus de Lubumbashi (1971-1974).  
 
Il est alors régi par des statuts conformes aux dispositions du Règlement Général de l’Université et relève directement des autorités académiques de l’Université.  
 
Il est dirigé par un Directeur nommé par le Conseil d’Administration de l’université sur proposition du Conseil du Centre lequel réunit les membres du personnel académique et scientifique de la Faculté des Lettres. Les professeurs V.Y. MUDIMBE et Sully FAIK ont successivement dirigé le centre durant cette période.  
 
Les activités de recherche sont organisées en 4 Unités d’Enseignement et de Recherche (UER) : 
1. Enseignement des langues étrangères ; 
2. Linguistique et Sciences Humaines ; 
3. Colloques spécialisés – Séminaires ; 
4. Linguistique et Philologie portugaises. 
 
2° Projet de coopération franco-zaïrois  
 
 
La situation sociolinguistique du Congo amène les linguistes et pédagogues congolais à reconnaître la nécessité de disposer des outils pédagogiques adéquats en vue de l’apprentissage gradué des langues nationales et du français. 
 
Après le 1er Séminaire des Linguistes du Congo, tenu à Lubumbashi en mai 1974, l’autorité politique du pays confirme cette volonté en sollicitant l’appui technique du Gouvernement français en élargissant les accords de février 1974 issus du Comité Paritaire Franco-Zaïrois en matière d’enseignement supérieur. Ainsi, en vue de l’élaboration des manuels de français et des langues nationales au niveau du primaire, le CELTA fut chargé de cette mission. La durée de l’accord de coopération franco-zaïrois était de 4 ans renouvelables et cet accord fut reconduit jusqu’en 1990.  
 
En plus de son caractère de centre facultaire, le CELTA fonctionne comme un projet de coopération régi par une convention, ce qui lui confère l’extension de sa mission comme le soulignent 2 articles spécifiques de cette convention : 
 
Article 1er :  
« Il est convenu entre le Conseil Exécutif de la République du Zaïre et la République française que cette dernière continuera à apporter son concours à la réalisation des objectifs indiqués ci-après, au Centre de Linguistique Théorique et Appliquée (CELTA) relevant du Département de l’Enseignement Supérieur et Universitaire »  
 
Article II :  
« Les deux objectifs du Centre de Linguistique Théorique et Appliquée (CELTA) sont les suivants : 
1. l’élaboration et la diffusion des manuels d’enseignement du français et des langues nationales zaïroises. 
2. La formation permanente des professeurs chargés de l’enseignement du français et des langues zaïroises utilisant les manuels précités ».  
 
La direction du CELTA est assurée, comme durant la première étape, par un Directeur nommé par le Conseil d’Administration de l’Université mais le Directeur-Adjoint est un coopérant français, appelé chef de projet. Les professeurs N’SANDA Wamenka et MATUMELE Maliya ont respectivement dirigé le CELTA de 1975 à 1980 et de 1981 à 1983.  
 
C’est durant cette période que le CELTA se dote d’un personnel scientifique congolais à temps plein et qu’est mis en œuvre un programme de formation et de perfectionnement des assistants par l’octroi des bourses d’études en France.  
 
Les activités de recherche ne sont plus réparties en U.E.R. mais désormais en cellules dénommées respectivement :  
- enseignement des langues étrangères (français, anglais) ; 
- enseignement des langues zaïroises ; 
- linguistique et sciences humaines ; 
- linguistique et philologie romanes ; 
- bibliothèque, documentation, diffusion. 
 
Cette phase a profondément marqué l’évolution du CELTA par l’ampleur du travail réalisé dans de nombreux domaines : description linguistique, élaboration des manuels, recherche de terrain, enquêtes sociolinguistiques, actions pédagogiques, publications etc. 
 
3° Service spécialisé du Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire 
 
Le développement des activités du CELTA, son rayonnement à travers le pays et son audience dans le monde scientifique extérieur ainsi que les problèmes de logistique propres à son fonctionnement et à son efficacité ont démontré la nécessité de le rendre autonome. Ce qui a conduit au transfert de Lubumbashi à Kinshasa.  
 
Cette nouvelle évolution a conduit à la réorganisation de la direction du centre qui était auparavant assurée par un Directeur nommé par le ministre à l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Il est assisté d’un Directeur -Adjoint et d’un Secrétaire Administratif qui, avec lui, forment le Comité de gestion du Centre. Leur mandat est de 4 ans renouvelables.  
 
L’application de la loi-cadre de l’enseignement promulguée le 22 septembre 1985 élève la direction en direction générale. Le directeur KAZADI Ntole dirigea le CELTA de 1982 à 1991. Le professeur NYEMBWE Ntita lui succéda à partir de novembre 1991 jusqu’à ce jour.  
 
Après le départ du dernier coopérant français en 1990, la direction scientifique remplaça le chef de projet, conformément à l’organigramme des centres de recherche. Le CELTA est redevenu une institution autonome, service spécialisé du ministère de l’enseignement supérieur et universitaire.  
 
Dans ce cadre, les activités de recherche ont été restructurées et organisées en départements 
 


 

(c) CENTRE DE LINGUISTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 10.01.2005
- Déjà 8239 visites sur ce site!